Panasonic NV-DV10000

Panasonic-NV-DV 10000Ce magnétoscope numérique DV est une machine de rêve. Tout comme le Sony DHR 1000, il accepte indifféremment les cassettes mini-DV ou DV grand format ; la qualité d’image de DV en DV n’a rien à envier au Sony. Polyglotte, le NV-DV 10000 communique avec les appareils munis de connecteurs Lanc ou New Edit. De nombreuses fonctions inédites : table de montage très mobile fonctionnant par infrarouge, lecture et enregistrement en mode SP ou LP, mémorisation de 40 séquences en Assemble (10 en Insert ou doublage), éditeur intégré en enregistrement ou en lecture, circulation des signaux de télécommande, via la seule interface FireWire IEEE 1394 et le cordon DV ad hoc.

Enfin, le clou : des facultés de mixage son très élaborées, à l’enregistrement comme à la lecture. En maîtrisant le son, on peut mélanger jusqu’à 3 sources audio en plusieurs étapes. Sinon, rien à redire côté précision. Ajoutons la prise RS-232 pour une liaison avec un ordinateur (capture d’image). Le NV-DV 10000 n’est doté que d ‘un tuner Pal, il n’a pas d ‘imagettes numérisées, la durée des séquences n’est pas indiquée, mais bon…

  • Format : DV et miniDV Pal
  • Prix : 20000 F (3049 €)

Les plus

  • La qualité d’image du DV.
  • Aucune perte à la copie en tout numérique (et minime en Y/C).
  • L’insertion indépendante de l’image et/ou du son.
  • La double compatibilité Lanc et New Edit.
  • Le transport des signaux de télécommande par la prise DV.
  • Les manipulations intuitives.
  • La table de montage sans fil, très mobile.
  • La lecture DVCam.
  • L’éditeur intégré versatile.
  • La mémoire de la table (40 séquences en Assemble, 10 en insertion ou doublage).
  • Le ralenti fluide.
  • Le doublage et le mixage audio en mode Audio Dub de la piste 1 vers 2 avec une source externe.
  • L’Edit Search.
  • Les modes SP et LP en lecture/enregistrement.
  • Les possibilités de mixage audio en lecture.
  • La précision du TC.
  • La prise RS 232.

Les moins

  • Pas de tuner Pal/Secam (un « moins » très relatif).
  • Pas d’indication de la durée de chaque plan.
  • La quasi inutilité de la Preview.
  • Pas de vignettes numérisées des plans.
  • Pas de Go To.

Verdict

Le Panasonic s’impose face à son rival DHR 1000 par un prix légèrement inférieur, une compatibilité plus ouverte et des facultés supérieures, notamment ses capacités sonores en mixage son. En revanche, il ne possède pas l’ingénieux système d’imagettes numérisées du Sony.

CV 133s