Thomson VPH 6790

Thomson VPH 6790Dans la lignée des magnétoscopes VHS dessinés par Philippe Starck, le VPH 6790 arbore une esthétique épurée. La simplicité d’utilisation est renforcée par la manipulation de la télécommande Sensar pour naviguer dans les menus. On regrette toutefois de devoir l’utiliser, par exemple, pour régler manuellement les niveaux d’enregistrement audio. Et aux côtés des fonctions d’insertion vidéo et de doublage son, une table de montage intégrée mémorise jusqu’à 6 séquences. Dans ce cas, le VPH 6790 sera raccordé à un magnétoscope enregistreur Thomson ou JVC, via une prise de montage commune aux deux marques. On peut toutefois employer ce magnétoscope comme enregistreur si l’on possède un camescope doté du connecteur adéquat, en assemblant indépendamment les séquences les unes à la suite des autres. Point fort, la lecture et surtout l’enregistrement du NTSC pour ceux qui correspondent avec les Etats-Unis ou le Japon. Alors que l’absence de lecture S-VHS sera rédhibitoire pour d’autres.

  • Format : Magnétoscope VHS Pal Secam NTSC.
  • Prix : 4000 F ( 610 €)

Les plus

  • Editeur de montage intégré pour mémoriser 6 séquences.
  • Enregistrement NTSC d’une source de même standard.
  • Design et simplicité d’utilisation du magnétoscope et de sa télécommande.

Les moins

  • Affichage partiel du compteur : l’absence d’indication des secondes pénalise le montage.
  • Réglage du niveau sonore, via le menu, rend toute modification  impossible en cours d’enregistrement.

Verdict

Offrant toutes les caractéristiques d’un bon magnétoscope de montage, le VPH 6790 peut irriter par certains détails gênants (compteur, réglages dans le menu)

CV 110